La figure d’attachement : Pourquoi mon enfant est plus difficile avec moi qu’avec les autres????

Publié le Laisser un commentairePublié dans Education
enfant-bebe-pleurs-voyage-1

Petite histoire du soir 😉

– Mercredi 18h30, je rentre du boulot et je récupère mes enfants chez leurs grands-parents.
« Ils ont été charmants, nous avons passé une super journée!  » Dixit my mother
1/4 de seconde plus tard, mon fils se roule par terre en gémissant qu’il a mal au ventre et ma fille hurle à la mort de douleur parce que son genou a frôlé (oui, oui, frôlé!) le coin de la table basse….. Mince…..J’ai mal à la tête, j’ai 8h de travail dans les pattes, faut rentrer, les doucher et faire le repas… Ma 2ème journée commence !

Dans ma tête :

« C’est trop injuste, ils ne font ça qu’avec moi, je suis crevée, j’ai envie de retrouver mes enfants et qu’ils soient calmes, qu’ils me racontent leur journée, qu’on rit, qu’on se câline, qu’ils prennent leur douche pendant que je prépare le diner…Bref, qu’on partage un vrai moment sympa!
Sans parler des 3/4 d’heures que je vais passer à leur chevet au moment du coucher pour ENFIN, me poser dans le canapé à 22h…! »

l-art-d-etre-maman-dans-son-canape-13412510

 

Dans le coeur de mes enfants

« Maaamaaan …..! Maaamaan….! j’ai besoin de décharger toute mes contrariétés de la journée sur toi, toute ma fatigue, tout ce pour quoi tu m’as manqué aujourd’huiiiiii….!!!

Maaamaan tu es la SEULE au monde à continuer de m’aimer même quand je t’énerve, même quand je cris, même quand je suis carrément INSUPPORTABLE….parce-que j’ai confiance en toi »

Vous souriez? Vous vous sentez moins seul(e) en lisant mon histoire du « soir »?

L’explication c’est qu’en fait, vous êtes la figure d’attachement de votre enfant et c’est une BONNE nouvelle !

Pourquoi?

Commençons par une petite définition:

La figure d’attachement principale est la personne qui va nourrir l’attachement de l’enfant : celle qui va s’occuper de l’enfant en priorité et de façon privilégiée, qui va lui permettre de grandir et de construire son intelligence en toute sécurité… c’est le plus souvent la maman, mais pas forcément.
Plus la figure d’attachement nourrit ce lien, plus elle remplit le réservoir affectif de l’enfant, plus se développent ses compétences émotionnelles, sociales et intellectuelles.

relation-mere-fils-enfant-femme-celibataire

Dans la pratique

Votre enfant se nourrit de votre présence pour remplir son fameux réservoir affectif. Ce n’est jamais une intention de l’enfant de nous embêter.
Vous êtes justement LA personne en qui il a le plus confiance et avec qui il se sent parfaitement en sécurité, la ressource en laquelle il peut décharger ses émotions, ses surcharges émotionnelles.
Parfois, il peut être très dur pour lui de s’endormir sans vous car il a besoin de se ressourcer, de se rassasier en confiance, en amour inconditionnel, avant de lâcher prise sur cette séparation qu’est le sommeil.

 

Bref …

Vous l’aurez compris, votre enfant vous kiffe, vous êtes son idole, c’est en vous qu’il a le plus confiance donc la prochaine fois qu’il vient criser dans vos jupes, pour on ne sait quel prétexte déclencheur, agenouillez-vous, ouvrez lui vos bras et dites lui : « Viens pleurer et te décharger dans les bras de maman… Merci pour ta confiance mon petit chaaaat ! »
Ca marche hyper bien! Au bout de quelques minutes, l’enfant ressent tellement de disponibilité et d’amour qu’il est déchargé émotionnellement et la soirée série peut commencer!

c9lzmv4d3mgzpnyntz7sthe-walking-dead-season-5mr-robot

Vacances avec les enfants, bonheur ou cauchemar ?

Publié le Laisser un commentairePublié dans Education
BBQ acceuil

Chaque année, dès le mois de janvier, on commence déjà à planifier les vacances de l’été. On part où ? On dort où ? On fait quoi avec les enfants ?  Autrefois, on était un jeune couple de baroudeurs. Sac de rando sur le dos, on partait avec une bonne carte mais surtout sans planning. De temps à autre on s’autorisait un moment de détente absolue dans un hôtel 5 étoiles avec spa. Mais ça, c’était avant. Avant qu’on ait des enfants. Parce que tu es bien placé pour le savoir, quand on a des enfants, il faut s’organiser. Sopom passe en revue les différentes options pour des vacances en famille réussies.

Le camping !

Camping, Bowman Lake, Glacier NP, MT

C’est le mode de vacances préféré des français. Chaque année des millions de français prennent le route et pose leur tente, leur caravane ou leur mobile home, dans un camping plus ou moins urbanisé. Grand air, animation, sanitaires communs et partie de pétanque entre voisins, le camping c’est génial. C’est Stéphane Bern qui le dit ! Vraiment ? A priorio économique, si tu optes pour un camping grand luxe, les tarifs peuvent vite grimper. Mais les enfants adorent jouer Crusoé et puis il y a plein d’équipement et d’autres enfants pour s’amuser. Le conseil de sopom  ? Mets le paquet, et mise sur un camping avec un club pour enfants. A toi la sieste après manger !

Le voyage à l’étranger !

Signpost in the Stirling Point, Bluff, New Zealand.  Most southern mainland point of New Zealand
Si vous allez à Rio pour les jeux olympiques, ne pense pas aller boire des caipirinha avec ta moitié à Lapa. Non, les enfants quand il y a du décalage horaire, c’est dodo à 17:00 et lever 04:00 mais ne vous inquiétez pas, en 2 semaines (le temps du voyage) ils seront adaptés au nouveau rythme. Juste à temps pour être en croix quand ils devront retourner à l’école. A l’étranger il y a des hauts, mais aussi des bas. Parfois tu te réjouiras  les avoir avec toi parce qu’ils te feront voir la ville sous un autre oeil, et d’autres fois, tu vivras un véritable enfer. Peut-être même que tu les menaceras de ne plus jamais les amener avec toi. Mais l’avantage c’est que 3 jours après être rentré, tu auras oublié tous les mauvais moments et tu ne garderas en tête que les jolis moments et les bons souvenirs. Si c’est ton choix pour cette année, courage, sopom est avec toi !

La maison de famille !

BBQ acceuil

Bon déjà, il faut avoir une maison de famille. C’est ton cas ? Veinard. Mais ensuite, il faut s’entendre avec sa famille ? Ta soeur, ton frère, tes parents, pire tes beaux-parents, tu te sens d’attaque, sûr ? Ok très bien, mais maintenant il faut encore que tes enfants s’entendent s’entendent avec ses cousins. Et puis surtout, s’il fait beau c’est quand même mieux. Enfermés à 10 dans la maison en Bretagne parce qu’il pleut, franchement c’est dangereux. Mais si tu réussis à dépasser tout ça, ça peut être aussi super sympa. Les enfants sont ravis de se retrouver entre eux, les grands s’occupent des plus petits. Et tu en profites pour t’échapper pour une sortie en amoureux, rassuré par le regard bienveillant de tes proches sur tes bambins. 

Le club !

pin-parasol-83-sur-210-1500x630

Tu te souviens quand tu avais 20 ans ? Tu disais « les vacances en club ? Non mais jamais ! Partir 15 jours pour rester enfermé dans un microcosme, à faire l’aller retour entre le bungalow, la piscine et le restaurant, non merci ! ». Maintenant, tu as changé d’avis. Le club, c’est un peu cher. Mais la tranquilité n’a pas de prix au moins d’août.  Adieu tâches ménagères ! Tes enfants circulent dans un espace sécurisé, rencontrent d’autres minots, font des activités géniales. Non vraiment c’est décidé, on réserve deux semaines à Fréjus ou en Italie cet été.

Et vous, vous faites quoi pendant les vacances ?

Mais oui, l’école est finie !

Publié le Laisser un commentairePublié dans Education
papy

La fin de l’année scolaire c’est dans un mois ! Autant dire demain. Et comme tous les ans à cette période cruciale de l’année, la plupart des parents se demandent ce qu’ils vont bien faire de leurs enfants pendant que eux, continuent de travailler. Ca te parle ? Alors cet article est pour toi ! Sopom fait le point sur les plus et les moins des solutions les plus courantes.

#Solution 1 : Chez papy et mamie
L’idée ? Tu refourgues les petits à tes parents ou à tes beaux-parents. C’est la solution la plus facile et la plus économique. Mais est-ce vraiment une bonne idée ?

Les plus :

  • en général ça ne te coûte rien, papy et mamie sont tellement généreux
  • petits enfants et grands parents sont très contents de se retrouver et de tisser des liens

Les moins :

  • cette solution est réservée à certains privilégiés
  • ça peut quand même coûter beaucoup de reconnaissance si vos parents vous le font remarquer pendant tout le reste de l’année. Ou une dispute avec votre soeur, parce que vos parents ont dit non pour garder les siens, forcément…
  • si vos parents habitent loin, vous ne voyez pas vos enfants pendant un temps qui parait vite beaucoup trop long

#Solution 2 : Le centres de loisirs

bored-kid-660x400

L’idée ? Tes enfants passent la journée dans un centre de loisirs avec des animateurs pour les encadrer. Ca peut être génial, ou moins bien.

Les plus :

  • le prix est calculé en fonction des revenus
  • ils vont sans doute faire plein de trucs sympas avec d’autres enfants et vont s’éclater

Les moins :

  • déjà, tes enfants doivent avoir entre 3 et 13 ans
  • il faut qu’il y ait de la place pour ton gosse et que tu aies pensé à déposer ton dossier dans les temps
  • A 17h, c’est fini. Donc si tu termines ton travail plutôt à l’heure du diner que de celle du goûter, il faudra trouver une autre solution
  • en fait il pleut, ils restent enfermés dans une salle un peu cracra à faire du coloriage, et ils s’emmerdent à mourir

#Solution 3 : Les colonies de vacances

colonie

L’idée ? Envoyer tes enfants dans un centre de vacances où ils pourront faire des activités sportives par exemple. Ca fait rêver ?

Les plus :

  • les minots font parfois des choses qu’ils n’auraient pas l’opportunité de faire avec toi (parce que c’est trop cher ou que tu n’aimes pas)
  • ils sont entre minots et font des rencontres sympas : les premiers slows, les chamallows, la guitare autour du feu

Les moins :

  • le coût évidemment. Si tu ne veux pas les envoyer dans une tente à Beauvais, ces séjours ont un prix… conséquent.
  • il parait que certains enfants sont stressés à l’idée de quitter leurs parents pendant un si long moment. Ou alors c’est les parents. On ne sait plus trop.

#Solution 4 : le baby-sitting

hqdefaultL’idée ? Tu trouves un ou une baby-sitter près de chez toi qui a aussi fini ses cours à la Fac et qui a du temps pour s’occuper de tes bébés. On se lance ?

Les plus :

  • ton ou ta baby sitter habite à côté de chez toi et peut même garder tes enfants à ton domicile
  • il ou elle est jeune et dynamique et peut trouver plein d’activités pour les amuser
  • tes enfants sont les seuls à recevoir toute son attention et sa surveillance

Les moins :

  • Forcément chez sopom, on en voit pas !

Tu l’auras compris, pour prendre en charge tes enfants après la fin de l’année scolaire, plusieurs possibilités s’offrent à toi en fonction de ton rythme, de celui de tes bambins et de ton budget. Mais si tu hésites encore à opter pour l’option 4, rappelle toi que :

  • sopom te permet de trouver des baby-sitters de confiance tout près de chez toi
  • tu peux les payer directement avec l’appli (inutile de courir au distributeur tous les soirs)
  • on t’aide à faire valoir tes droits auprès de la CAF et de l’administration fiscale. Du coup l’addition est loin d’être salée

En savoir plus sur sopom !